Événements à venir

Expositions  –  Rencontres  –  Goûters
Lectures croisées  –  Salons

 


 

Les samedi 18 et dimanche 19 mai 2019, de 14H à 21H.

Comme chaque année depuis sa création,

l’Espace L’Autre Livre

participe au Festival « Quartier du Livre »,

organisé sous l’égide de la Mairie du 5eme.

Un « mini-salon » de l’Autre Livre aura donc lieu dans ce cadre
les samedi 18 et dimanche 19 mai, de 14H à 21H.
Sous l’appellation « l’autre Livre prend ses quartiers »
 l’autreLIVRE investit la rue de l’École Polytechnique deux jours durant, 

Enfin, toute la semaine du mercredi 15 au mercredi 22 mai,
L’Autre Livre participera à la « librairie éphémère »,
à la Mairie…
https://quartierdulivre.fr/manifestations-en-mairie/


 

caroline et marc-olivier nous recevront chez eux

Samedi 1er juin 2019 à 15 heures

pour écouter les éclats et fracas d’un trio détonnant

bénédicte heim

jacques serena

maïca sanconie

caroline boidé poète et écrivain sera la maîtresse de cérémonie

caroline et marc-olivier 22 rue boieldieu 93500 pantin métro église de pantin ligne 5

et le bruit de ses talons éditeur 06 72 78 10 41

Jacques Serena écrit comme on se tient au bord du vide, en acrobate (ainsi qu’il a titré l’un de ses romans) jeté sans filet dans une langue qu’il invente à mesure. Une langue en équilibre instable, qui claudique et tangue, mais se rattrape toujours, par un miracle prestidigitateur, à un millimètre de la chute. C’est ainsi que naît, sous les traits et lancers rouges d’une autodérision implacable, la poésie propre à cette œuvre inouïe.

Jacques Serena a une vie à l’image de son écriture. Son parcours est chaotique et punk. Rien de convenu ni d’attendu, jamais, dans ce qu’il a fait.

Il est aussi photographe. Avoue une prédilection pour les filles maigres, nerveuses et décavées qu’il photographie dans leur grâce nue et floue. De cette passion est né un ouvrage : « Les fiévreuses » (Éditions Argol).

Auteur d’une douzaine de romans, publiés principalement aux Éditions de Minuit. Écrit aussi pour le théâtre. Créations : Rimmel, Quart d’heure, Velvette, Ça, mises en scène par J. Jouanneau, A-L. Liégeois, J.M. Ribes. Rôles créés par Jeanne Balibar, Ludivine Sagnier, etc…

***

Maïca Sanconie écrit comme on rêve au fil de l’eau, dans un souffle, un murmure mélodieux qui s’attache à traduire l’intraduisible. Elle épouse, dans une langue ondoyante et envoûtante, la psyché complexe et attachante de ses personnages. Du reste, ses écrits sont traversés par les thèmes récurrents de l’eau et de la musique.

L’écriture de Maïca Sanconie est une quête : elle cherche à dire (et le fait avec une grâce rare) le sacré caché dans les replis du quotidien.

Écrivain, traductrice, elle enseigne la traduction à l’Université d’Avignon et publie ses œuvres chez Quidam Éditeur. Également chercheur, elle publie des articles sur la peinture et la traduction.

Chez Quidam Éditeur, elle a publié :
– Amor
– De troublants détours
– Le bord du ciel

***

Bénédicte Heim, « …Vous pouvez ouvrir un livre de Bénédicte Heim n’importe où, au bout de la première ligne lue, vous êtes happé, ferré, enivré ! Vous êtes dans ce

monde que vous croyiez ne pas exister. Son medium c’est son style. Incroyable, baroque et percutant, jamais vu avec une telle force, une telle ampleur, une telle inventivité. Son lieu préféré, c’est la ligne de crête où tout est haut et aigu. Son carburant, l’amour. Mais il n’y a pas assez d’amour… »

Son premier roman Soleil Cou Coupé a été publié en 2000 par les éditions Baleine,

Les suivants : Tu ne mourras pas, 2003 – Adoremus, 2004 – La femme de mon père, 2005 – Trajectoire d’une licorne, 2006 – Le livre d’Ysé, 2007, – L’âge de l’outrance, 2008 – Aly est grand, 2009 – Nues, 2010 – Je suis l’autre moitié de ton péché, 2013 – Corps de cavale, 2014 – Sans cérémonie, 2015 – Et le corps blanc des amoureuses, 2016 ont été publiés par Les Contrebandiers éditeurs.

Enfin On a brûlé les ruches blanches, 2017 et Hautes coutures, 2018 par Et le bruit de ses talons.

Bénédicte Heim est en plus, un professeur de lettres tout à fait atypique, dans un collège difficile de la banlieue parisienne et publie, presque tous les ans, avec ses élèves un recueil des meilleurs écrits réalisés dans ses cours, pendant l’année.

Bénédicte Heim prépare aussi une grande installation d’un travail qu’elle a fait avec Antoine de Kerversau, ici photographe, sur une période de vingt ans. Photos, correspondances, mode, collections et objets étranges. L’exposition Trajectoire d’une intranquille qui commencera en octobre 2019, se déroulera à Paris à la Galerie des Patriarches dans le cinquième arrondissement, sur une durée de neuf mois. L’installation changeant tous les mois.

***

Caroline Boidé, née en 1981, est l’auteur de deux romans : Comme un veilleur attend l’aurore (Léo Scheer/2008) et Les Impurs (Serge Safran/2012).

Son recueil de poésie Pivoine aux poings nus (Voix d’Encre/2014) avec les callimorphies d’Atiq Rahimi, a reçu le Prix Vénus Khoury-Ghata. Les deux femmes s’attachent alors profondément l’une à l’autre, et écrivent un recueil ensemble, Kaddish pour l’enfant à naître, qui paraît aux Éditions Bruno Doucey en 2017. À l’automne 2019, un livre d’entretiens publié aux Éditions de l’Archipel réunira les deux poètes.

Caroline est également l’auteur d’une émission radiophonique « Une jeunesse algérienne » diffusée sur France culture (Sur les Docks/2012).