Le baiser Mustang

Afin d’assister sa mère France-Catherine, octogénaire irascible et fortunée, Hélène Mongier se doit de recruter une nouvelle aide-soignante. Dans sa précipitation à sélectionner une candidate, Hélène ignore qu’elle vient d’embaucher sous une fausse identité, la redoutable Aurélie Van-Root, tueuse en cavale, inlassablement traquée par les autorités.
Aurélie qui a l’obligation d’être présente 24 heures sur 24 auprès de France-Catherine, va remplacer Fatou qui n’hésite pas à l’avertir que « le mauvais œil » plane sur l’appartement de la famille Mongier. Effectivement, à peine installée, une succession d’éléments inquiétants ne tarde pas confirmer les dires de Fatou.
Entraînée dans un engrenage mortel, mais déterminée à ne pas attirer l’attention de la police, Aurélie n’entend pas se laisser dépasser par les événements et tente d’éviter le pire en menant sa propre enquête : ultra violent complot de famille ou pire encore ?
Enfermée dans un implacable rouage meurtrier, Aurélie en vient rapidement à soupçonner comme acteur principal de cette affaire, Ameline, étudiante en droit et petite fille très protégée de sa grand-mère France-Catherine.
Et pourtant…
isbn 9782379120183
15 €
160 pages
Format 140/205
 

Les Chroniques de Lee Ham

Lorsque l’on est recherché par toutes les polices de France et de Navarre, trouver une planque devient vital. c’est ce que fait Aurélie Van Root alias Marlène Gauchet. Elle gardera à domicile une bourgeoise âgée. C’est la meilleure des planques. Mais, c’est compter sans le destin.

Des choses bizarres se passent dans cette maison. Pourquoi l’argent disparait-il comme par magie? Pourquoi tant de drogue dans cette chambre? Pourquoi Aurélie se sent-elle suivie en permanence? Des questions qui retiennent toute son attention. A qui profite le crime? Aurélie tient à faire toute la lumière sur ces faits. Aura t-elle le temps de le faire? Avec son zèle habituel, Aurélie va aller en guerre. Contre qui?

Aurélie s’enfonce de plus en plus dans sa recherche d’explications. Elle va de plus en plus loin dans ses investigations. Le suspens est de plus en plus intense. Aurélie grillera-t-elle sa couverture? Que vient faire la Mustang dans tout cela? Aurélie doit trouver le commanditaire. Il s’agit d’un thriller troublant où notre héroïne fait tout pour s’en sortir vivante. Le lecteur ne connaitra le fin mot de l’histoire qu’au dernier chapitre, avec une grande surprise.

Note 18/20

 


Le retour (gagnant) d’Aurélie

Aurélie Van Root a été une terroriste activement recherchée. Même si elle tente à présent de rester sous les radars de la police, elle est quand même sous pression et doit essayer de survivre à l’aide de petits boulots qui sont parfois aux marges de la légalité. Si ça lui permet de vivre, ça la place surtout en même temps en porte-à-faux avec ses employeurs, car elle a du mal à supporter les injustices. Cette fois, elle revient sur Paris pour devenir une sorte de garde-malade d’une vieille dame. Cette dernière vit dans un appartement, seule, visitée parfois par sa petite-fille qui poursuit des études de droit. Dans le garage de l’immeuble, une vieille Mustang traine et Aurélie va apprendre que la voiture appartient à la vieille dame, qu’elle recèle peut-être un trésor et un secret de famille. Toujours est-il que l’amant de la jeune étudiante en venant la voir chez sa grand-mère se dit que vendre cette vieille voiture pourrait régler les problèmes qu’il a avec ses dealers. Dealers à qui il a volé une partie de leur cargaison. Il la prend en photo, ce qui va réveiller bien des convoitises. Alors qu’Aurélie attendait la paix, la voici confrontée à différentes bandes criminelles qui, sans qu’elle comprenne bien pourquoi, voudraient bien récupérer la voiture, ce qu’elle contient, quand ils ne veulent pas faire la peau de son vendeur.

Voici donc un nouveau volet d’une série qui porte bien son nom, puisque c’est un schéma éprouvé mais efficace qu’utilise Laurent Maillard. Aurélie a besoin d’une solution où elle peut vivre en marge, ce qui l’incite à prendre des affaires qui parfois cachent des situations illégales ou des pièges complexes. Durant son aventure, elle surveille ses arrières car une femme policière la poursuit et a l’air de renifler facilement dans les faits divers le passage de son « ennemie intime ». Version modernisée et féminisée des grands romans feuilletons et récits populaires (ce n’est sans doute pas un hasard si surgissent à l’intérieur des intrigues des faux billets, des faux tableaux, de la drogue, et des nazis – ou leurs descendants qui ont hérité la haine et les passions politiques de leurs ancêtres. Toujours est-il que chaque fois la magie repart, et que le lecteur est à la fois heureux de découvrir une nouvelle aventure et satisfait de retrouver un terrain balisé où son héroïne se débat. Laurent Maillard est un auteur qui sait maintenir son cap, et qui est suivi par-delà ses avatars par un éditeur. Comme pour son héroïne, c’est là aussi une belle aventure humaine et éditoriale.

Citation

T’es vraiment une belle raclure d’avoir envoyé ta petite armée pour essayer de dessouder une obscure aide-soignante, une grand-mère et sa petite fille qui ne te demandaient rien.

Rédacteur: Laurent Greusard

lundi 28 septembre 2020
http://www.k-libre.fr/klibre-ve/index.php?page=livre&id=5860